Qui suis-je ?

 

Claude-Breteau

C’est en 1950 que j’ai fait mes premières photographies, et c’est en 1958 que je suis devenu professionnel. A l’époque les photographes dits « Humanistes » étaient tous en pleine activité. Ils n’étaient alors connus que du monde restreint des professionnels et des amateurs avertis.

Grâce à eux j’ai découvert que le plus profond de l’humain n’est pas forcément « au bout du monde », mais souvent « au bout de la rue », au cœur même du quotidien le plus banal. Très vite, j’ai compris que la photographie était le plus à même de faire partager cette réalité.

En ce qui me concerne, l’esthétisme, la technique resteront toujours au service de la sensibilité, de l’imaginaire, de l’émotion, dans le plus grand respect de la personne, dont l’image, le temps d’un instantané, peut dire l’essentiel de l’Homme.